Colors Latino | SALSA
15567
page-template-default,page,page-id-15567,page-child,parent-pageid-15551,ajax_fade,page_not_loaded,,footer_responsive_adv,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-13.9,qode-theme-bridge,disabled_footer_bottom,qode_advanced_footer_responsive_1000,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.7,vc_responsive
 

SALSA

LA SALSA

Cette danse puise ses racines dans la culture Cubaine mais son développement s’opère aux États-Unis et en Amérique du Sud dans les années 1920-1930.

Dans les grandes périodes marquantes, on peut distinguer l’évolution des styles :

  • Le son Cubain en 1928
  • Le Mambo en 1949
  • Le Cha Cha Cha en 1954
  • Le Pachanga en 1964
  • Le Boogaloo en 1966

Les instruments principaux sont, pour la rythmique : la basse et le piano, pour les percussions : les congas, les bongos et la timbal et pour les cuivres : la trompette, le trombone et le saxophone.

 

La Salsa d’aujourd’hui est un mélange culturel de rythmes guacanco/rumba/mambo et Cha Cha Cha d’Amérique Latine avec des influences de rythmes Américains comme le jazz, la soul, le blues…

On distingue principalement deux styles de Salsa : la Salsa Cubaine et la Salsa Portoricaine.

 

La Salsa Cubaine se compte 1-2-3  5-6-7, c’est à l’origine une danse de rue populaire, elle s’inspire de la danse de Casino des années 1950. Elle se danse de manière circulaire dans les déplacements (Rueda).

 

La Salsa Portoricaine se compte 2-3-4  5-6-7, c’est le style Palladium (Mambo on 2). Elle se danse en ligne dans les déplacements avec une technique de guidage plus poussée et autorise une danse plus libre sans se tenir par les mains pour improviser en solo.